Portfolio

La Peste - Albert Camus

3.896 Words / ~10 pages
<
>
swopdoc logo
Download
a) trade for free
b) buy for 5.70 $
Document category

Portfolio
Literature

University, School

Schengen-Lyzeum Perl

Author / Copyright
Text by Erna H. ©
Format: PDF
Size: 0.09 Mb
Without copy protection
Rating [details]

Rating 4.0 of 5.0 (1)
Live Chat
Chat Room
Networking:
0/0|0[0.0]|1/6







More documents
Die Philosophie des Absurden nach Albert Camus (1913 – 1960) Inhaltsverzeich­nis Die Erkenntnis des Absurden 1 Die Annahme des Absurden 2 Das Leben im Angesicht des Absurden 2 Der Mythos des Sisyphos. 3 Es folgt der Versuch die Philosophie des Absurden, wie Albert Camus sie in seinem bedeutendsten Essay „Der Mythos des Sisyphos“ erstmals formuliert, zusammenzufasse­n. Dieser wurde 1942 und damit noch vor Ende des Zweiten Weltkrieges, veröffentlicht. Die Erkenntnis des Absurden Nach Camus besteht die Absurdität in der Kluft zwischen…
Referat Das Bundesverfassun­gsg­ericht Inhalt 1. Allgemein. 2 2. Geschichte. 2 3. Aufbau. 3 4. Aufgaben und Ziele. 5 1. Allgemein Das Bundesverfassun­gsg­ericht ist eine Einrichtung der Judikative also der Rechtssprechend­en Gewalt und hat die besondere Aufgabe die Deutsche Verfassung zu schützen. Der Hauptsitz des Bundesverfassun­gsg­erichts befindet sich seit 1969 in Karlsruhe und besteht aus ca.120 Mitarbeitern, darunter die Entscheidenden zwei Senate bestehend aus jeweils 8 Mitgliedern oder Richter an deren…

Albert Camus - La Peste
Biographie :
Sa vie

Albert Camus est né le 7 novembre 1913 en Algérie française. Son père meurt à la guerre de 1914 et il sera élevé par sa mère sous des circonstances pauvres. Il va entrer au lycée contre la volonté de sa famille à cause de son instituteur qui encourage Camus. Après son baccalauréat, il fait des études de philosophie, mais la tuberculose va l´empêcher de passer l´agrégation.

Cette maladie se déclare quand Camus a 17 ans et va aussi le priver de sa grande passion: le football. Il va donc devenir journaliste à Alger, puis à Paris. Sous l´occupation allemande, il tient une place importante dans la Résistence à la rédaction du journal clandestin Combat. Depuis l´année 1937, il poursuit sa carrière d´écrivain. A partir de cette date, il va écrire des essais comme le Mythe de Sisyphe.

En 1942, il publie l´étranger et en 1947 la peste. Après la guerre , Camus reste un écrivain engagé socialement et politiquement. Pendant la guerre d´Algérie, il lancera un appel à la trêve et se prononcera pour l´abolition de la peine de mort. En 1957, il reçoit le prix Nobel, mais le 4 janvier 1960 un accident de voiture lui coûte la vie.
Sa philosophie

Pour Camus, l´absurde signifie la confrontation entre la conscience humaine et le silence du monde. Il pense qu´on pourrait se rendre compte de l´absurde de trois façons:
La monotonie de la vie quotidienne et l´évidence du temps et de la mort comme dans l´essai du Mythe de Sisyphe ou par la souffrance des innocents comme dans la Peste.
Selon Camus, cette prise de conscience a trois conséquences possibles:
le retour dans la chaîne d´habitude, le désespoir et le suicide ou le rétablissement d´une personne, c´est-à-dire la guérison comme dans le cas de la Peste.
Présentation de l’œuvre de façon générale :


Le livre avec le titre « La Peste » a été écrit par l’auteur Albert Camus. L’Éditeur est Gallimard, le livre compte 279 pages et fût publié en juin 1947 en France. Le genre traité dans le livre est l’Existentialisme (l’idée principale est que l’homme forme l’essence de sa vie par ses propres actions. Il place l’existence humaine au cœur de sa réflexion.

Les actions achevées par l’homme ne sont pas prédéterminées par des doctrines théologiques, philosophiques et morales.)C’est le 7eme livre écrit par Camus.


Avant de commencer la lecture, le lecteur est averti par une citation de Daniel de Foe et incité que le titre de l'oeuvre a trois significations symboliques :
- le sens propre -> chronique d'une épidémie (1)
- l'allégorique -> occupation de la France par l'armée allemande, encore appellée la peste brune (2)
- la métaphorique -> condition humaine = menace constante de la maladie et de la mort (3)

(1) la réalité de la peste est décrite très réaliste, précise et crue.
(2) Oran, ville enfermée et frontières surveillées, fait allusion à la démarcation du
nord de la France (occupée) et le Sud (zone libre). Oran est occupé par la peste
comme la France l'était par les Nazis.
(3) le retour éternel d'un malheur permet à l'humanité d'être conscient de la situation
et favorise la lucidité pour donner à sa vie un sens, donc une signification et une
direction.
Pers.....[read full text]

Download La Peste - Albert Camus
Click on download to get complete and readable text
• This is a free of charge document sharing network
Upload a document and get this one for free
• No registration necessary, gratis
This page(s) are not visible in the preview.
Please click on download.
Download La Peste - Albert Camus
Click on download to get complete and readable text
• This is a free of charge document sharing network
Upload a document and get this one for free
• No registration necessary, gratis

Il dit qu’il ne peut pas mourir parce que son travail n’est pas encore terminé et il finit par demander Rieux de brûler le manuscript de son livre.
Joseph Cottard :

C’est un homme moyen, rond et de petite taille. Au début du livre il essaie de se suicider mais Grand lui sauve la vie. D’abord il est silencieux et renfermé mais après ce suicide il devient plus poli et plus social. Pour lui, la peste est une bénédiciton parce que la police arrête de s’occuper de lui comme elle l’a fait depuis sa tentative de suicide et il peut s’enrichir.

Après la fin de la peste, il devient fou et il commence à tirer sur les gens qui fête cette fin du fléau. On l’arrête et il est condamné à mort. On remarque que l’auteur n’a pas de pitié pour lui, comme il représente pour lui les gens qui profitent d’une malédiction.
Paneloux :

Il est un jésuite et il fait dans ses prêches de la peste une punition générale que les hommes ont mérité et qu’ils pourront se sauver en revenant à Dieu. Il ne croit pas dans les sciences humaines et la médicine pour combattre le fléau, pour lui Dieu seul peut sauver l’homme. Or après la mort d’un petit enfant il repense ses idées et dans son prochain prêche il est beaucoup moins accusant.

Il passe aussi du « vous » au « nous » donc il voit que lui non plus est sûre de ce fléau.


Resumé detaillé
Première Partie :
L'histoire se déroule à Oran, une ville singulière d'après le narrateur qui veut raconter dans une chronique les événements qui se sont déroulés à partir d'avril dans les années 1940. Le départ de la chronique commence avec la découverte macabre d'un rat mort par le docteur Rieux. Le 28 avril, une dizaine de jours après, un journal d'une agence de presse dénombre ainsi 8.000 rats de morts.
Le docteur Rieux conduit sa femme souffrante à la gare, car elle doit se faire soigner dans une ville voisine.

Celui-ci recoit aussi la visite du journaliste Rambert, qui fait un reportage sur l'état sanitaire de la population arabe.
Puis Rieux, doit assister Joseph Grand, un de ses anciens patients et un employé de mairie, pour une tentative de suicide de Cottard, un voisin de ce dernier. Après cela, il doit s'occuper du concierge de son immeuble, Monsieru Michel, dont la santé devient critique rapidement et meurt brutalement dans l'ambulance.
Entre-temps, le docteur a rencontré le Père Paneloux, le juge Othon et un certain Jean Tarrou, arrivé à Oran quelques semaines plus tôt et qui vit à l'hôtel.

Ce dernier note sur son carnet des faits insignifiants our des remarques sur le temps mais s'interroge aussi sur la présence des rats morts et les cas de fièvre dont le nombre s'accroît jour après jour.
Les morts se multiplient et le docteur Castel, un vieux confrère de Rieux, diagnostique la peste. Désormais, Rieu se remémore les épidémies de peste qui ont frappés les hommes à travers l'histoire et imagine les scènes terribles de ce fléau.

Pour chasser ses pensées obscures, il s'interroge alors sur Joseph Grand, un homme bon qui essaie de compenser ses difficultés d'expression chaque soir par l'écriture.
La préfecture demande une réunion avec la commission sanitaire qui décide enfin de prendre des mesures d'urgence. Rieux de son côté, sent naître en lui la peur aux conséquences d'une épidémie et des mesures plus sévères sont prises : l'isolement obligatoire des malades, la fermeture et désinfection ainsi que la quarantaine de.....

Download La Peste - Albert Camus
Click on download to get complete and readable text
• This is a free of charge document sharing network
Upload a document and get this one for free
• No registration necessary, gratis
This page(s) are not visible in the preview.
Please click on download.
Download La Peste - Albert Camus
Click on download to get complete and readable text
• This is a free of charge document sharing network
Upload a document and get this one for free
• No registration necessary, gratis

On fusille deux voleurspour l'exemple et on institue un ouvre-feu à 23h. Les enterrements sont négligés car le nombre de victime est énorme. On fait revourt à la crémation dont les fumées planent sur Oran et le sentiment de séparation s'amplifie chez tous.
Quatrième Partie :
Les mois de septembre et d'octobre sont marqués par une grande fatigue des formateurs sanitaires.

Rieux confie à Grand que l'état de sa femme empire, ce qu'il regrette aussitôt. Il sent que l'épuisement général les amène à négliger les règles d'hygiène. Tarrou remarque que Grand est devenu le troisième complice de lui-même et Rieux.
Alors qu'il a la possibilité de s'enfuir, Rambert se rend à l'hôpital pour annoncer qu'il restera définitivement auprès de ceux qui avaient besoin de lui.
Le sérum de docteur Castel est prêt et va être testé sur Jacques, le fils du juge Othon, dont le cas est désespéré.

L'enfant meurt ce qui seccoue Rieux et trouble les certitudes de Paneloux. Dans son second pêche auquel il convie Rieux et demande un acte de foi absolu : tout accepter ou tout nier. Peu de temps après, il meurt sans l'intervention d'un médecin en serrant un crucifix. Au cour d'une visite à un vieil asthmatique, Rieux et Tarrou se retrouvent sur une terasse et uner véritable communion d'amitié naît.

Tarrou confie à Rieux le secret de sa vie: une haine de la mort, qu'elle soit décrétée par la justice, la politique ou les guerres. Ils décident alors de prendre un bain pour célébrer leur amitié et pour oublier un instant la maladie.
Puis un noel de la peste s'installe dans la ville et Grand est à son tour atteint par la peste et demande à Rieux de brûler son manuscrit d'une phrase.

Contre toute attente et après plusieurs injections de sérum, Grand guérit et il en est de même pour d'autres malades. Les rats réapparaissent, vivants.
Cinquième Partie :
A partir de janvier, la peste recule même si elle fait encore des victimes, comme le juge Othon.
Cottard, contrairement à tous, s'inquiète du recul de la maladie. Il s'isole peu à peu et disparait.
Rentrant chez lui, Bernard Rieux se met à espérer pouvoir recommencer une nouvelle vie et une nouvelle relation avec sa femme, mais sa mère lui annonce la présence de Tarrou malade de la peste et meurt le lendemain soir.
Au matin, un télégramme apprend à Rieux que sa femme est décédée depuis huit jours.
En févrer, Oran, débarassée de la peste, s'ouvre de nouveau au monde.
Quant à Cottard, devenu fou, il est arrêté après avoir tiré sur les passants dans la rue et Grand est enfin arrivé à ses fins : sa fameuse première phrase lui semble parfaite.

On apprend que l’auteur de la chronique n’est autre que le docteur Rieux désireux de témoigner ainsi de ces événements et a.....

Download La Peste - Albert Camus
Click on download to get complete and readable text
• This is a free of charge document sharing network
Upload a document and get this one for free
• No registration necessary, gratis
This page(s) are not visible in the preview.
Please click on download.
Download La Peste - Albert Camus
Click on download to get complete and readable text
• This is a free of charge document sharing network
Upload a document and get this one for free
• No registration necessary, gratis

Elle se développe de plus en plus et ses effets s'aggravent parallèlement au déroulement et développement de la peste.

L'enfermement/La solitude : Les habitants de la ville sont devenus des prisonniers dans leur propre ville. À fin de pouvoir limiter les victimes et d'empêcher l'extension de la peste, toute la ville est mise sous quarantaine. Ceci interdit aussi la communication par lettre avec ceux à l'extérieur de la ville, vu que l'enveloppe aurait pu être infecté et donc infecter le récepteur qui à son tour infecte des masses.

L'absurde : L'absurde est pourtant aussi un thème présent. L'absurde est pour Camus la prise de conscience humain et le silence du monde. Les villageois se retrouvent donc face à une situation tragique et contre laquelle il ne savent pas comment agir. Ils existent donc dans un monde qu'ils ne comprennent pas et ne trouvent pas le sens de vivre.
La souffrance : La plupart des gens perd la vie à cause de la peste.

Ceci cause beaucoup de souffrance dans les familles et aussi chez des amis des victimes. Ceux qui ont la chance de ne pas être infecté par la peste se retrouvent en deuil et ressentent du chagrin et de la tristesse. Les gens perdent autant d'amis et membres de famille qu'ils n'ont pas assez de temps de dire au revoir à tout le monde de manière propre.
Le bonheur : Pourtant, le bonheur joue le rôle de guide à travers le roman, car même dans les situations les plus obscures il existe quand même encore des moments de joie et de bonheur, comme par exemple des retrouvailles, les bains de mer et les plaisirs simples.

L'espoir : La peste fait beaucoup de victimes, mais pourtant, l'espoir n'est pas perdu. L'espérance d'atteindre une lutte contre la peste et ainsi sauver les gens ne disparait jamais et est présent tout au long du roman.


Étude du style

Le narrateur, qui ne dévoile pas son identité jusqu'à la fin, ne présente pas l´ouvrage comme un récit, mais il lui donne le statut de chronique qui raconte objectivement des événements historiques dans un ordre chronologique. Camus essaie donc dès le début de donner à la Peste une vue réaliste et aux faits que se produisent. Mais a cette vraisemblance du récit s´oppose une dimension différente, un registre fantastique qui s´exprime surtout par la notation du fléau.

<<Le fléau n’est pas à la mesure de l’homme, on se dit donc que le fléau est irréel, c’est un mauvais rêve qui va passer. Mais il ne passe pas toujours et, de mauvais rêve en mauvais rêve, ce sont les hommes qui passent, et les humanistes, en premier lieu, parce qu’ils n’ont pas pris leurs précautions (…) Nos concitoyens n’étaient pas plus coupables que d’autres, ils oubliaient d’être modestes (…) Comment auraient-ils pensé à la peste qui supprime l’avenir, les déplacements et les discussions ? Ils se croyaient libres et personne ne sera jamais libre tant qu’il y a.....

Download La Peste - Albert Camus
Click on download to get complete and readable text
• This is a free of charge document sharing network
Upload a document and get this one for free
• No registration necessary, gratis
This page(s) are not visible in the preview.
Please click on download.

Camus voulait montrer le destin individuel et pas le destin collective.
Présentations de quelques citations
Et pour dire simplement ce qu'on apprend au milieu des fléaux, qu'il y a dans les hommes plus de choses à admirer que de chauses à m'épriser
-> Même si on s'interroge si l'humaité a parfois perdu la tête (derniers événements) Camus veut qu'on garde un image positif de l'homme.

L'homme est capable de montrer de la solidarité dans les temps compliqués et mettre de côté son egoisme.
Écoutant, en effet, les cris d'allégresse qui montaient de la ville, Rieux se souvenait que cette allégresse était toujours menacée. Car il savait ce que cette foule en joie ignorait, et qu'on peut lire dans les livres, que le bacille de la peste ne meurt ni ne disparaît jamais, qu'il peut rester pendant des dizaines d'années endormi dans les meubles et le linge, qu'il attend patiemment dans les chambres, les caves, les malles, les mouchoirs et les paperasses, et que, peut-être, le jour viendra où, pour le malheur et l'enseignement des hommes, la peste réveillerait ses rats et les enverrait mourir dans une cité heureuse.
-> Camus veut dire que parfois un mal doit seccouer les hommes pour réveiller en eux la solidarité et la bienveillance.
Il est des heures dans l'histoire où celui qui ose dire que 2 et 2 font 4 est puni de mort
-> Parfois celui qui ose dire la vérité et puni par la société comme beaucoup de cas en font preuve dans l'histoire de l'homme.



L'actualité
Oran, ville enfermée et frontières surveillées, fait allusion à la démarcation du nord de la France (occupée) et le Sud (zone libre).

Oran est occupé par la peste comme la France l'était par les Nazis.
Dans le cas de la maladie Ebola, les gens ont suivi le même système que dans la Peste (isolement etc etc) et le soutien d'un monde entier parait lointain, les gens oublient vite que le mal peut à tout moment émerger de la surface.
Avis personnels
Le livre nous a bien plu, même s'il est écrit dans un ton monotone et très objectif comme on l'est habitué de Camus.

Les différents manières de se comporter devant le malheur nous ont beaucoup interessés et on aime bien les livres qui ont un ton psychologique voir philosophiques, car l'auteur laisse de la place pour une interprétation. Après avoir lu l'etranger et la peste on peut dire que la philosophie de Camus est fascinante e.....


Download La Peste - Albert Camus
Click on download to get complete and readable text
• This is a free of charge document sharing network
Upload a document and get this one for free
• No registration necessary, gratis

Legal info - Data privacy - Contact - Terms-Authors - Terms-Customers -
Swap+your+documents